à l'ONU devant l'Ambassadeur de France nous portons des exigences fortement exprimées en Bretagne

Publié le par délégation ONU rennes

La réunion avec l'Ambassadeur de France a eu lieu dans la salle des ONG à la demande de la délégation française.

La réunion était présidée par pierre Villard Président du Mouvement de la Paix.

Après une introduction de Pierre Villard , l'Ambassadeur a présenté le contexte de la conférence et fait aprt de ses premières impressions .

P Villard a ensuite donné la parole aux participants et en premier lieu à Roland qui a porté les exigences exprimées face à l'Ile Longue où la délégation de Bretagne avait reçue symboliquement son mandat de la part des manifestants.

La délégation de Bretagne était heureuse de pouvoir ainsi représenter à l'ONU et face àl'Ambassadeur de France tous ceux qui étaient mobilisés au Fret quelques jours auparavant.

Vous trouverezci après l'intervention de Roland

La délégation de Bretagne

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

M. l’Ambassadeur

 

Je m'appelle Roland NIVET, je suis un des  vice présidents du Mouvement de la Paix, mais aussi animateur en Bretagne du Mouvement de la Paix en Bretagne et  d’un collectif d'organisations qui travaillent  ensemble en Bretagne dans le cadre du collectif Bretagne pour le désarmement nucléaire.

Nous étions il y a une dizaine de jours  200 personnes représentant  une diversité d’organisations du type que celle de la délégation que vous a présentée notre co- président Pierre Villard. devant la base de sous marins nucléaires de l’Ile Longue pour dénoncer le programme M51

Je souhaite souligner qu'en m’ exprimant devant vous Nations unies je m'exprime aussi au nom de milliers de citoyens de cette région qui souhaitent que la France s'engage dans le désarmement nucléaire. Je tiens à rappeler qu’à plusieurs reprises des manifestations de plusieurs milliers de personnes ont eu lieu devant cette base avec en particulier une manifestation de 22 000 personnes  en 1995.

Nous sommes venus avec 3500 signatures recueillies en Bretagne.

J'ai lu attentivement la plaquette officielle qui vient d'être distribuée aux délégations présentes à cette conférence d'examen.

M. l'Ambassadeur  je suis un regret de constater qu'il manque une page à votre plaquette, celle qui décrirait la violation par la France du traité de non-prolifération nucléaire que constitue le programme M. 51 contre lequel le Mouvement de la Paix a décidé symboliquement de manifester avec ses partenaires avant de venir à New York, en étant présent devant la base de sous marins nucléairesde l'île longue il y a une dizaine de jours.

La plaquette officielle indique dans la partie consacrée au désarmement nucléaire que, pour ce qui concerne sa composante océanique ,« la France était le seul Etat à avoir  réduit d'un tiers le nombre de ses sous-marins nucléaires lanceurs d'engins en service » et bien sur il n’y a aucune mention du programme M51

Contrairement à ce qui est affirmé dans cette plaquette je veux rappeler les faits  :

  • depuis une quinzaine d'années la France vient de renouveler sa flotte de sous-marins nucléaires par l'implantation en cours d'achèvement de cinq nouveaux sous-marins nucléaires lanceurs d'engins de nouvelle génération (SNLE-NG).
  • tous ces sous-marins ont été équipés de nouveaux missiles M. 45 dont la caractéristique est de pouvoir porter plusieurs bombes atomiques alors que les anciens missiles étaient à tête unique
  • tous les missiles sont équipés de nouvelles têtes nucléaires dénommées TN 75  , lesquelles ont été mises au point grâces aux derniers essais nucléaires de Mururoa

 

Alors que ce programme ,qui se traduira par l'installation de cinq sous-marins nucléaires, de plusieurs dizaines de missiles et de l'ordre de 350 nouvelles têtes nucléaires , nest pas encore achevé, la France a engagé à Crozon depuis 2009 un nouveau programme : le programme  M. 51.

 

Ce programme M 51 prévoit, dans les 15 ans qui viennent, de changer tous les missiles M45 non encore achevés d’installer, par le missile M. 51 dont la caractéristique est d’avoir une portée de 8000 kms soit 2000 kms de plus que le missile précédent.

 

 Mais ce programme prévoit également le changement de toutes les têtes nucléaires TN75  par de  nouvelles têtes dénommées TNN – têtes nucléaires nouvelles-(avec sa version TNO tête nucléaire océanique) c’est à dire qu’on va changer 350 bombes atomiques par 350 bombes atomiques d’un nouveau modèle.

Il s'agit pour nous violation flagrante de l'article 6 du traité de non-prolifération nucléaire  au terme duquel la France s'est engagée pour le désarmement nucléaire.

 

Nous souhaitons l'arrêt de ce programme est de 51 qui va mobiliser des dizaines de milliards d'euros.

Mais dans le cadre de cette conférence nous souhaiterions que la France innove et fasse des propositions. À ce titre nous souhaitons que la France annonce un gel du programme M51.

Dès l'annonce serait de nature à améliorer encore le climat positif qui selon vous semble se dégager en ce début de conférence .Ce serait une contribution déterminante pour contribuer à ce que cette conférence aboutisse vraiment à des résultats concrets en matière de désarmement nucléaire .

 

L’Ambassadeur a répondu en arguant qu’il ne s’agissait pas ‘d’une violation de l’article 6 puisqu’il s’agissait seulement d’une modernisation de la FOST… !

rappel: l'article 6 indique"chacune des parties au traité s'engage à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures éfficaces relatives à la cessation de la course aux armement nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire, et sur un traité de désarmement général et complet sous un controle international strict et éfficace"

Publié dans ONU Mai 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article