Le militantisme débute dès Roissy!

Publié le par délégation ONU rennes

Mercredi 28 : Roissy- New York une ambiance  fraternelle studieuse pour une délégation dynamique

 

 

 

 Nous retrouvons à Roissy à 13:00. pour un  Départ à 16:00.

Plaisir de se voir pour ceux qui se connaissent et plaisir de découvrir de nouvelles têtes.

Très vite la discussion s'engage sur les activités qui ont précédé le départ de la délégation. Ici un débat, la le recueil de pétitions, on parle du rassemblement de Lile Longue  et de la  dynamique dont il est porteur, ailleurs on a organisé des rencontres avec les élus.

En règle générale nos initiatives ont été correctement relayées par les médias. Pour ce qui est de l’opinion publique la plupart soulignent le bon accueil qui nous a été réservé en particulier pour les collectes de signatures.

La nécessité de diminuer les dépenses d'armement et en premier lieu les dépenses pour de nouvelles armes nucléaires alors que l'argent manque pour faire face aux besoins sociaux

Est une idée partagée par beaucoup de monde.

C'est  la première partie de la délégation qui s'envole. Il se confirme que nous serons plus de 200 . Nous sommes une quarantaine pour ce premier vol. La délégation de Bretagne est représentée par sept militants les deux autres viendront dans un autre vol.

Les autres délégations viennent de la région Provence Côte d'Azur avec plus de 60 personnes  dont une grosse mobilisation des cheminots (120). Les autres délégations viennent du sud-ouest, de l'Est, de la région parisienne . De grandes villes seront représentées comme Marseille, Lyon, Bordeaux, Tarbes, Paris. La banderole pour la manifestation de dimanche a été réalisée par un artiste parisien, le collectif Bretagne du mouvement de la paix vient quant à lui avec une grande banderole où est reproduite l'oeuvre de Mariano Otero qui a servi de logo en septembre pour la semaine Tout Rennes  cultive la Paix.

Sur le côté de cette banderole sont indiquées en français et en anglais les revendications principales qui ont été exprimées lors de la manifestation du dimanche 25 avril devant la base de sous-marins nucléaires de l'ile longue par 200 personnes venues des quatre coins de la Bretagne à travers un texte qui dit :

 « nous peuple de France demandons au gouvernement français :

  • de stopper la violation du TNP à travers le programme M51
  • d'agir pour une convention d'élimination des armes nucléaires

 

Notre délégation a pu échanger avec plusieurs maires présents .

Les discussions sont intéressantes sur les manières différentes dont ces questions ont été abordées au niveau des collectivités locales et des élus municipaux.

Tout le monde se réjouit de cette nouvelle convergence qui se construit jour à jour au niveau des communes entre les militants qui luttent pour la paix et les élus qui intègrent de plus en plus cette dimension dans leur politique locale.

Affaire à suivre et question à approfondir. On attend avec intérêt la prise de parole du maire d'Hiroshima lors de la conférence alternative qui se déroulera sous la présidence du secrétaire général des Nations unies.

Nous avons tous étés très stimulés en effet d'apprendre que le secrétaire général de l'ONU viendrait présider cette conférence.

C'est déjà un premier acquis de la mobilisation au point de vue international.

Publié dans ONU Mai 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article